LA CITÉ IDÉALE DE ROBERT D’ARBRISSEL

1101 - 1792 : sept siècles de vie monastique

1101 - 1792 : sept siècles de vie monastique

Parvenue jusqu’à nous comme l’une des plus vastes cités monastiques que nous a léguées le Moyen Âge, l’Abbaye de Fontevraud frappe tant par sa vastitude que par la force de son histoire. Située à la frontière de trois provinces (Anjou, Touraine, Poitou), elle s’est construite des siècles durant, dans une confrontation permanente avec la société contemporaine et ses enjeux, qu’ils soient religieux, politiques ou sociaux.

L’Abbaye de Fontevraud a été fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel, prédicateur itinérant d’origine bretonne, qui y fixe sa communauté. Il en fait le lieu d’un idéal d’exaltation de la foi, où hommes et femmes, riches et pauvres, nobles et réprouvés se côtoient dans une vie communautaire dédiée à Dieu, à la prière et au travail, dans le silence, l’abstinence et la pauvreté.

Objet de féroces inimitiés dans l’Eglise mais également de puissantes protections, comme celle du pape Urbain II, l’homme fascine autant qu’il choque par son allure et ses pratiques : il est décrit marchant pieds nus et vêtu de guenilles, et se livrant, par ascèse, à des pratiques parfois jugées scandaleuses.

La renommée de Robert entraînant l’afflux de postulantes et de dons, l’Abbaye mère s’organise bientôt en véritable « cité monastique », composée de quatre entités : le monastère Sainte-Marie (dit le Grand Moutier) est destiné aux moniales, le prieuré Saint-Jean-de-l’Habit, réservé aux frères, le prieuré de
Sainte-Marie-Madeleine
, refuge des « filles repenties », et enfin Saint-Lazare, destiné à l’accueil des lépreux.

Avant de reprendre sa route, Robert d’Arbrissel confie la direction de l’Abbaye à une femme, la première abbesse de Fontevraud, Pétronille de Chemillé.

Parallèlement, l’ordre essaime rapidement sur un vaste territoire : en moins d’un siècle, une centaine de prieurés se fondent de l’Angleterre à l’Espagne.

En venant à Fontevraud, découvrez l’histoire de la fondation de l’Abbaye en visitant l’espace consacré à Robert d’Arbrissel sur la colline qui surplombe le chevet de l’église abbatiale.

Jacques Dalarun, historien du Moyen-âge y retrace l’itinéraire d’un homme qui a marqué son époque et l’histoire religieuse européenne.

Pays de la LoireSite web du Pays de la LoirePays de la LoireMinistère de la Culture et de la CommunicationConseil Général du Maine et LoireVal de LoireAssociation des CentresRégion CentreRégion Poitou CharenteLoire-Atlantique